Catégories
Produire le sensible : matérialité et processus de fabrication

Enquête Totomoxle

Totomoxle

Production du « Totomoxtle », Tonahuixtla (Puebla, Mexico), 2019. Images Fernando Laposse

A travers le projet « Totomoxtle » développé par le designer Fernando Laposse dans le village de Tonahuixtla (Puebla, Mexico), nous cherchons à saisir la manière dont les paysans ont appris à maîtriser des gestes artisanaux, les astuces et savoirs investis dans les procédés de production, dès la récolte des feuilles de maïs à l’usage de prototypes dessinés pas le designer. Nous visons aussi à rendre compte des relations culturelles, économiques, politiques, écologiques et symboliques qui sont à l’œuvre dans ce projet.

Activités

  • Lien vers activité

Publicisations

  • Lien vers articles publiés
Production du « Totomoxtle », Tonahuixtla (Puebla, Mexico), 2019. Photo Francesca Cozzolino
Catégories
Quand le sensible affecte la société : nouvelles formes d’écologies sociales

Enquête savoir-faire créolisés

Savoir-faire créolisés : Eloj Kréyol (2019)

Florian Dach, Dimitri Zephir (dach&zephir) et Sophie Krier présentent leurs recherches lors du workshop éditorial « Imaginer l’article de demain : nouvelles structures narratives et formes de socialisation des savoirs » (2019)

« Savoir-faire créolisés » est une recherche éditoriale portée par Sophie Krier autour du projet de recherche Éloj Kréyol du duo parisien / guadeloupéen de design dach&zephir. Cette enquête à perspective décoloniale cherche à questionner la façon dont les formes créées aujourd’hui par les designers peuvent témoigner des processus de créolisation linguistique, culturelle et matérielle dans les Antilles françaises, afin de valoriser des savoir-faire artisanaux qui sont la manifestation d’une « intelligence rusée » (Lucrèce 2019).

Catégories
Quand le sensible affecte la société : nouvelles formes d’écologies sociales

Enquête Art et politique au Mexique

Art et politique au Mexique
(depuis 2017)

Workshop « Mapeo Colectivo », collectif artistique Iconoclasta, México, 2017

Une enquête en cours dans les mondes de la création du Mexique (México, Xochimilco, Chiapas) nous permet de penser comment les pratiques artistiques impliquent l’émergence de nouvelles « écologies sociales » issues d’actions collectives, relationnelles et collaboratives. Il s’agit de comprendre comment le sensible « performe » le réel, c’est-à-dire comment la façon de travailler des artistes, peut générer des éléments susceptibles de faire émerger de nouvelles formes de sociabilité, de changer les relations de pouvoir et d’activer des processus d’ « empowerment ».

ACTIVITÉS
PUBLICISATIONS