Axes

Axes

1. Quand le sensible affecte la société : nouvelles formes d’écologies sociales

Ce premier axe vise à comprendre comment la façon de travailler des artistes et des designers peut générer des éléments susceptibles de faire émerger de nouvelles formes de sociabilité ou « écologies sociales », de changer les relations de pouvoir et de transformer les relations sociales dans des formes de coexistence entre localité et globalité, tradition et modernité.

Projets et enquêtes de terrain

2. Produire le sensible : matérialité et processus de fabrication

Ce deuxième axe met au cœur de ses interrogations une réflexion sur les différents moyens d’action sur la matière qui s’offrent aux artistes et designers contemporain.e.s et de réfléchir aux dimensions écologiques et technologiques de leurs pratiques.

Projets et enquêtes de terrain

3. Le sensible comme forme de connaissance : enquêter et publier autrement

Dans ce troisième axe, il s’agit d’expérimenter de nouveaux formats pour restituer des recherches en sciences humaines et sociales et d’inventer des formes narratives qui rendent compte d’une réalité sociale sans évincer la fluidité du sensible.

Actions-publicisations