Catégories
Le sensible comme forme de connaissance : enquêter et publier autrement

En quete dimages 2021

Visioconférence « L’inimaginable expérimental. Concevoir des dispositifs à x inconnues »

Date et lieu : Visioconférence vendredi 26 mars, 10h-12h
Inscriptions : enquetedimages@eur-artec.fr
Dans le cadre du séminaire de recherche « En quête d’images »
Accéder au site de EUR ArTeC

Affiche : Aline Benchemhoun, EUR ArTeC, 2021

Pour cette première séance du séminaire de recherche « En quête d’images » (EUR ArTeC / Paris 8 / EnsadLab), nous accueillerons l’anthropologue Emmanuel Grimaud.

Énoncé

Que gagne t-on à partir non pas d’un objet tangible, visible mais d’un flou, d’une inconnue, d’un indéfini, d’un inimaginable ou d’un immesurable pour construire une démarche expérimentale, qu’elle soit scientifique ou artistique ? Que faire ensuite au sein d’un dispositif qui génère des données à première vue illisibles, indéchiffrables ou résistantes à toute interprétation ? C’est à ces questions que l’on réfléchira à partir de quelques cas : un robot qui permet à n’importe qui de se mettre à la place de Dieu, un piège à fantômes, une balance à peser les âmes. Autant d’exemples d’objets à premiere vue insaisissables ou hors de portée et qui pourtant ont donné lieu à des dispositifs concrets d’expérience, au croisement de l’anthropologie et du design.

Emmanuel Grimaud, Black Hole (piège à fantômes), La Bête, 2019

Biographie

Emmanuel Grimaud est anthropologue, titulaire d’une habilitation à diriger des recherches et médaille de bronze CNRS 2011. Il est actuellement directeur scientifique du Labex Passés dans le Présent P2P (Université Paris Nanterre/ANR). Ses travaux portent sur des thématiques variées, qui vont de la religion à la robotique humanoïde et l’intelligence artificielle, en passant par les relations homme/animal, la mesure des ondes ou encore la notion d’expérience-limite. Il a fondé avec Denis Vidal et Philippe Tastevin, l’Artmap, une plateforme de recherche qui développe des terrains d’enquête collaboratifs associant chercheurs et artistes. Il a aussi réalisé plusieurs films, dont Ganesh Yourself (2016) et expose régulièrement ses travaux sous forme d’installations. Il a été commissaire de l’exposition Persona, étrangement humain au Musée du quai Branly en 2016.

Comité d’organisation
  • Anne Bationo Tillon (ergonome, enseignante-chercheure HDR, Université Paris 8)
  • Francesca Cozzolino (anthropologue, enseignante-chercheure, EnsadLab)
  • Sophie Krier (artiste-chercheure, EnsadLab)
  • Nicolas Nova (anthropologue, enseignant-chercheur HEAD – Genève)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *